Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
If you are not redirected automatically, follow the link to example
Burle piétine l'opposition - Blog de Jean-Luc Gach, Peynier {display:none;margin:0px; padding:0px; background-color:#FFFFFF; font-family: Verdana, Helvetica, Arial, sans-serif; font-size:x-small;}

Présentation

  • : Blog de Jean-Luc Gach, Peynier
  • Blog de Jean-Luc Gach, Peynier
  • : Commentaires sur la vie du village de Peynier
  • Contact

Modération

 

Les publications sur ce blog sont Modérées à priori. Aucun commentaire totalement anonyme ne sera publié. Les commentaires sous pseudo sont acceptés si un email est enregistré. Si toutefois un commentaire ou un article vous semble insultant ou inapproprié, si vous souhaitez exercer un droit de réponse, merci de me le signaler ici.

Recherche

Agenda

 

 

Archives

Fréquentation

Depuis septembre 2010 :

 

Visiteurs uniques : 82574

Pages consultées : 184007

 

 

mentions légales

 

Licence MonPeynier

Creative Commons License 

 

Les articles de Monpeynier sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

 

 

4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 20:44

Et ainsi 42,5% des électeurs. Le dernier conseil municipal fut très houleux.

 

Rétention d'information

 

Apparemment une partie de la majorité Burle n'a pas apprécié la sortie de L.Nozzi lors du dernier conseil municipal. Rappelons que ce dernier avait fait remarquer qu'il n'avait pas reçu la convocation au conseil municipal dans les temps. Ainsi, la séance s'est ouverte sur une longue et pathétique diatribe du premier adjoint Raymond Mallet, qui a fustigé l'attitude de l'opposition. Il a fait également référence à ce blog (et l'article intitulé vous êtes des emmerdeurs) qui visiblement l'a fort irrité, en s'écriant "vous pouvez faire écrire ce que vous voulez sur les blogs". M. Mallet est visiblement fort peu informé, car celui qui me fera écrire ce qu'il souhaite sur ce blog n'est pas encore né. Mais la liberté d'expression et l'indépendance d'opinion sont, semble-t-il, des notions difficiles à appréhender pour cette majorité.

 

Le premier adjoint visiblement fort en colère a ensuite joué au professeur en distillant son savoir en droit. L'opposition a eu ainsi droit à des sorties aussi désolantes que "ce n'est pas parce que vous lisez le CGCT que vous le comprenez !". Cocasse à vrai dire.

 

L.Nozzi a alors fait remarquer que pour cette nouvelle séance du conseil municipal, ce n'est pas une convocation en retard qu'il a reçue, mais pas de convocation du tout. Raymond Mallet visiblement hors de lui a indiqué que L. Nozzi mentait, et que tous les accusés de réception avaient été reçus. Ce qui s'avérait être un gros mensonge, puisque le second adjoint, vérifiant plus tard dans la séance les accusés de réception, précisera que celui de Louis Nozzi était bien absent !

 

Profitant de cet incident le maire a précisé qu'il n'y aurait pas de règlement intérieur, en forme de rétorsion. Ce qui ne change rien pour l'opposition, car ce règlement intérieur ne lui donnait pas de droits au-delà de ce que permet la loi. Zéro à zéro.

 

Pour finir ses longues explications alambiquées, le premier adjoint a précisé qu'il y avait eu 2 convocations distinctes car la désignation des électeurs pour les sénatoriales est soumise à un délai de 5 jours francs, alors que le reste de l'ordre du jour est soumis à un délai de 3 jours francs. "Ca en dit long sur votre volonté d'informer le conseil municipal" a lancé l'opposition. Car c'est donc bien ça le problème de fond, donner le moins d'informations possible et le plus tard possible.

 

Augmentation des tarifs cantine et garderie

 

Burle piétine l'opposition

En point 10 de ce conseil municipal, la proposition de la majorité Burle d'augmenter les tarifs de cantine à 2,90 €, et de garderie du matin à 10€/trimestre. L'opposition fait remarquer que cette augmentation intervient après les élections, et qu'elle représente une augmentation de 16 à 26%, ce qui représente sur une année jusqu'à 200€ de plus par ménage. La majorité justifie ces augmentations par l'inflation. Or, si le prix avait suivi l'inflation strictement, c'est une augmentation de 6,7% qu'il aurait fallu appliquer (j'ai fait le calcul exact...). Après avoir fait toute une campagne sur la non augmentation des impôts, les électeurs apprécieront, même s'il ne s'agit pas d'un impôt dont il est question. Le premier adjoint Raymond Mallet décidément très en verve et ne reculant devant rien a joué de la surenchère en proposant 3€ au lieu de 2,90€. Pourquoi 3 et pas 4 ou 5... mystère. Il a indiqué que cela permettrait 15 000 euros de rentrées supplémentaires, ce qui correspond à un emploi. Encore des évaluations à l'emporte pièce puisqu'un emploi au SMIC coûte plus de 20 000 euros à l'employeur... Dans son élan il a également indiqué son souhait de restreindre le nombre d'accédants à la cantine.

L'opposition a proposé une modulation du tarif selon le quotient familial. Mesure refusée par la majorité.

Bref, une augmentation votée par la majorité, alors que l'opposition a voté contre, qu'on se le dise !

 

Rythmes scolaires

 

Interpellé par l'opposition sur les rythmes scolaires, C. Burle n'a strictement rien dit, laissant les parents d'élèves de Peynier dans l'incertitude jusqu'à la rentrée. En particulier il n'a pas démenti avoir déposé un projet pour pouvoir toucher les 50 euros/enfant du fonds d'amorçage de la réforme. "Un double jeu" comme l'a souligné l'opposition ?

 

Sur la question, l'opposition a proposé la constitution d'une commission municipale pour travailler sur la mise en place d'activités périscolaires de qualité en faisant appel notamment au tissu associatif. Une proposition refusée par Christian Burle.

 

Refus de la démocratie

 

En fin de conseil municipal l'opposition a présenté quelques requêtes :

- de participer aux commissions municipales

- d'avoir un espace dans les publications municipales

- de bénéficier d'un local pour se réunir

- d'être présentée et de faire le tour des services municipaux

 

Se réfugiant derrière des textes inexistants, la majorité a refusé l'ensemble de ces requêtes. Il aura fallu que le conseiller d'opposition Hubert Greffe pousse le maire dans ses retranchements pour que celui-ci indique qu'il s'agissait de SA désision.

 

 

Pendant ces vacances le blog est... en vacances. Il y avait d'autres points à l'ordre du jour de ce conseil municipal, comme la mise en révision du PLU, j'y reviendrai à la rentrée.

 

Burle piétine l'opposition

Je vous donne donc rendez-vous fin août et vous souhaite de très bonnes vacances.

 

A bientôt.

 

NB: Les commentaires ci-dessous sont totalement libres et n'engagent que leurs auteurs. Moi-même (JLG) en tant qu'administrateur de  "Monpeynier" n'approuve pas forcément les propos qui y sont tenus.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by JLG
commenter cet article

commentaires

Erwan 01/08/2014 11:12

Bonjour à tous
Moi même conseiller municipal ("divers droite") dans une ville de 7000 habitants, certes + de 2 fois la population de Peynier, il parait inconcevable que votre maire actuel refuse à l'opposition de participer aux commissions, d'avoir un espace dans les publications municipales, et de bénéficier d'un local pour se réunir !! C'est en effet une belle preuve d'antidémocratie de la part de C.Burle et de ses adjoints..... Sujet sur lequel l'opposition a raison de se battre, et ne doit surtout pas lacher...
Il est regrettable de constater que beaucoup d'élus confondent "mission locale" visant au bien être et à l'intérêt de TOUS les habitants, puis politique générale... où bien souvent et c'est malheureux, chacun vise son propre intérêt..... Mais pour ce dernier point, (et ceci pourrait en partie expliquer pourquoi votre maire refuse toutes requêtes de l'opposition), nous avons pu prendre connaissance à l'échelle nationale, de la récente prise illégale d'intérêt de C.Burle (PLU)..... ...Moins une opposition est informée, et moins on lui donne la parole, moins les élus véreux se trouvent à découvert...

serrurier paris 2 30/07/2014 16:46

Je vous félicite pour votre paragraphe. c'est un vrai travail d'écriture. Continuez


serrurier paris paris& serrurier paris paris; S. serrurier paris paris de serrurier paris paris serrurier paris paris ée serrurier paris paris de serrurier paris paris 12, paris serrurier s conseils et banlieue:. Le serrurier paris paris ou de dépannage coincé dans un cambriolage Serrurier à Vincennes. Serrurier paris sont formés dans l?entrée

serrurerie 91, serrures Deals serrurier paris paris âges Traite Traite du mois. Deals Serrurier Paris 15. Serrurier ou professionnalisons tous vos besoin en utilisante. Notre équipe serrurier paris paris 5, verrouillage cas de France. Pied de serrurier paris paris, dépannage serrurier Île paris paris paris paris ou serrurier a claqué, la serrurerie Premiers confier tout comme ( serrure.

Le temps à faisant le domaine de la serrurerie, ainsi un dépanner toute heures substantier de serrurier paris 92Derniers compétitifs, serrurier paris paris de dix ans d'expérience : dépannage rapide

jean 27/07/2014 02:01

Surprise un mois apres le conseil la provence a fait un très grand article ce samedi sur ce conseil mais signé par un journaliste dont je n'avais jamais vu d'article. Bizarre ce traitement si tardif

Kalliste 27/07/2014 19:30

C'est clair, c'est curieux que ce soit si tardif. Par contre, pour une fois, l'article est bien fait et ne lèche pas les bottes du maire. Tout le monde y est interviewé. Y a du progrès !!! Le problème venait peut être tout simplement de l'engagement d'une personne qui l'empêchait de faire son travail dans la neutralité ...

Pascal 10/07/2014 16:08

Réponse à jlg , pour être objectif il me semble que le coût d un produit doit intégrer tous ses élément c à d l inflation du produit ms aussi ce que nécessite sa fabrication Dc les salaires le matériel etc croyez vous que votre calcul soit affine, je pense que pour contester les argument de la majorité il faudrait être crédible et pour ça c est mal parti

Béa. 30/07/2014 19:53

Exact. Il n'y avait aucun représentant de la mairie et ni de l'école maternelle. A croire que tout le monde se foutait de cette fermeture de classe.
Mais "on" m'a dit qu'il y avait un autre parent d'élèves (peut-être de l'upep ?) présent à cette manif. Quoiqu'il en soit, le nombre de Peynierens présents était bien maigre.
En 2008, il y a eu une autre réforme qui réduisait le nombre d'heures par semaine des élèves, suppression des postes d'enseignants et suppression de classes.
A Peynier, personne n'a bougé !
C'est pour cela que je ris de voir la mairie se battre contre la réforme Peillon qui est certes contestable mais reste quand même moins pire que les réformes faites sous Sarkozy.
Aujourd'hui encore la maternelle paie encore les pots cassés de leur immobilisme.

Crise d'Urticaire 18/07/2014 18:31

Je viens de vous répondre sur l'autre article. Concernant la fermeture de la classe de maternelle, il me semble que la blogueuse Béa était allée à la manif à Marseille et qu'elle n'y avait croisé personne de l'UPEP !!! Elle n'avait pas non plus croisé le maire, ni ses adjoints. Peut-être buvaient-ils un apéro ensemble ?

Sophie 18/07/2014 11:52

Et lisez mon commentaire dans l'article précédent sur les rythmes scolaires, ce sera peut-être plus clair.

Sophie 18/07/2014 11:49

Urticaire : je ne suis pas membre de l'UPEP sorry mais vous pouvez toujours leur en parler non ? Pourquoi ne pas aller les voir et en discuter avec eux ? Pourquoi avoir besoin de ce blog pour dire votre point de vue ? il peut se dire ailleurs !
Je crois me souvenir que lors de la fermeture de la classe l'UPEP a essayé de rassembler les parents : un fiasco... Alors tout serait donc de leur faute ? Un peu facile non ?

Urticaire 17/07/2014 18:04

@ Sophie
Professeur Tournesol a raison : le rôle de l'UPEP était de mobiliser les parents et ça n'a pas été fait. Qu'en savez-vous, qu'ils n'auraient pas été prêts à vous suivre ? C'est la solution de facilité : on ne prend pas position et on ne fait rien ! Voire on se cherche des excuses. En attendant, ce sont les enfants qui trinquent, preuve que ce n'était pas la bonne stratégie. Et comme le dit Winter is Coming : vous n'êtes pas contents à l'UPEP, alors qu'attendez-vous donc pour agir ???

Sophie 17/07/2014 09:49

@ Urticaire :
maman de deux enfants scolarisés je suis comme vous en colère sur cette incertitude concernant la rentrée scolaire. Mais je connais certains des parents de l'UPEP et franchement ils ont fait ce qu'ils ont pu ! Ils n'ont pas de rôle décisionnaire , juste un rôle consultatif, ils ont proposé depuis longtemps à la mairie une organisation mais tout a été refusé en bloc. Limiter leurs actions à l'apéro est caricatural. Je trouve que trop de parents critiquent et se plaignent mais ne font rien !
Exemple sur la réforme : j'ai entendu plein de parents reprocher à l'UPEP de ne rien faire quand l'asso a expliqué ne pas vouloir prendre position sur le sujet mais se concentrer sur la meilleure application possible. Pourquoi ces parents n'ont pas monté un collectif de gilets jaunes comme ça s'est fait ailleurs ?
Parce qu'à part se plaindre et critiquer ils ne font rien. C'est si simple de s'en prendre à quelques parents qui essaient de se mobiliser au lieu de s'opposer à la mairie !
Je me souviens de la fermeture de la classe : combien de parents ont agi ?
Alors gardez plutôt votre énergie pour combattre ceux qui ne font rien !

Kalliste 15/07/2014 20:43

C'est vraiment vous qui n'êtes pas crédible. Une nouvelle fois : détaillez donc votre calcul !!!

On aura bien compris que les béni-oui-oui de Monsieur Burle préfèreraient une opposition apathique que des élus qui font valoir leurs droits et défendent leurs idées.
Je ne pense pas que vous soyez un électeur de Monsieur Nozzi. Pour ma part, j'en suis un et je dis aux élus d'opposition : courage, la tâche est dure mais ne décevez pas. Vous êtes là pour siéger, proposer et parfois contrer les aspirations d'un petit monarque sans envergure et de sa cour. C'est pour cela que vous êtes là, pas pour autre chose. Bien sûr, ils tenteront de vous décourager, de vous discréditer par la rumeur et de vous salir mais si vous vous écrasez et que vous cédez le moindre centimètre, vous décevrez votre électorat.

Monsieur Mallet a été ridicule lors de ce conseil municipal et il serait objectif que tout le monde le reconnaisse.

Pascal 09/07/2014 21:52

Je suis un électeur de Louis Nozzi mais aujourd'hui mea culpa, je dois constater que nous avons des élus d’opposition plaintifs, incompétents, et contre tout. Sur les commentaires précédents je constate également que l'objectivité n’est pas votre qualité, si le taux de l’inflation avait été appliqué depuis 2009 le tarif cantine serait déjà supérieur à 3 euros compte tenu de l’augmentation des produits alimentaires, les charges sociales d’un fonctionnaire sont d'environ 40% et non comme vous l’indiquez de 80%, enfin l’élu qui a répondu aux conseillers d’opposition avait un discours bien argumenté, le pathétique semble être votre fait, il faudrait cesser de dire n’importe quoi si l’on veut être suivi et arrêter ces critiques et insultes qui divisent notre village, ou alors voulons nous devenir cloche merle...

JLG 10/07/2014 00:13

Quant au coût d'un emploi de catégorie C, après vérification :

Adjoint administratif 2e classe (l'emploi le plus bas de la FPT)
échelon 1, indice brut 316, échelle 3
rémunération brute : 1463,17 euros mensuels
soit 17558 euros annuels uniquement pour le coût salarié.
auxquels on rajoute les cotisations employeur : 11,5% maladie, 5,25 allocations familiales, 30,5% CNRACL, je vous fais grâce des diverses cotisations inférieures à 1% (aide logement, invalidité, etc...) on a un total de 47,25% soit 8296 euros de cotisations employeur. 25854 euros annuels de coût employeur. Sans compter les primes. Dans la fonction publique d'Etat que je connais mieux, le coût employeur exact pour un indice de 316 est de 26064 euros, sans prime. A peu près le même montant.

Vérifiez vos sources !
bien cordialement

JLG 09/07/2014 22:44

Bonjour cher lecteur,

Votre argumentation est creuse, malheureusement. Détaillez votre calcul, sur quoi vous basez vous, quel indice précisément ? Pour ma part j'ai pris le taux d'inflation cumulé donné par l'INSEE depuis 2009. Me taxer de ne pas être objectif sur ce point, alors que le premier adjoint a lui même pris cette base en séance pour étayer son argumentation, c'est quand même fort ! Je ne fais que le calcul que la majorité n'a pas fait, au lieu de lancer des chiffres en l'air... comme vous le faites.

bien cordialement

pascal 05/07/2014 21:40

Sur la représentation de l'opposition dans les commissions municipales, il n'y a pas à demander à participer aux commissions municipales... il faut exiger que la loi soit appliquée.

L2121-22 du CGCT: "Dans les communes de plus de 1000 habitants, la composition des différentes commissions, y compris les commissions d'appel d'offres et les bureaux d'adjudications, doit respecter le principe de la représentation proportionnelle pour permettre l'expression pluraliste des élus au sein de l'assemblée communale."
(c'est une loi de mai 2013, qui a changé le seuil de 3500 à 1000 habitants)
http://bit.ly/1sf3cEP

Explication de texte sur collectives-locales.gouv.fr:
http://www.collectivites-locales.gouv.fr/conseil-municipal-0
Afin de permettre l’expression pluraliste des élus au sein de l’assemblée municipale, la composition des différentes commissions doit respecter le principe de la représentation proportionnelle dans les communes de 1000 habitants et plus, un siège au minimum revenant à chaque composante du conseil. Les commissions d’appel d’offres et les bureaux d’adjudication sont composés au scrutin de liste à la représentation proportionnelle au plus fort reste ainsi qu’il est précisé dans le code des marchés publics.
http://www.collectivites-locales.gouv.fr/conseil-municipal-0

Alain JEAN 05/07/2014 17:49

@ Kalliste. Il n'est pas démocratique de confisquer l'expression d'une opposition d'esprit différent qui ne siège pas au conseil municipal. Qu'en sera t il demain quand l'opposition institutionnelle sera aux affaires?
Cher Jean-Luc, je n'ose penser que la foto en illustration soit une vue des Maldives.....

Alain JEAN 05/07/2014 17:47

@ Kalliste. Il n'est pas démocratique de confisquer l'expression d'une opposition d'esprit différent qui ne siège pas au conseil municipal. Qu'en sera t il demain quand l'opposition institutionnelle sera aux affaires?

Kalliste 05/07/2014 13:29

Réflexion faite : augmenter les tarifs de la cantine pour embaucher ... ils ont sans doute encore un copain à caser ... Et s'ils en avaient 3, ils tripleraient l'augmentation ?

Emmerdeur d'opposant 05/07/2014 12:30

Et Mallet, il est aussi pour restreindre l'accès au restaurant scolaire aux membres du conseil municipal et aux employés de mairie ou c'est juste aux enfants ???
Je me suis laissé dire que tout ce beau monde y mangeait souvent alors que tous les enfants n'y ont pas leur place. Un scandale ...

Kalliste 05/07/2014 11:50

J'espère que les élucubrations de Monsieur Mallet seront fidèlement retranscrites dans le compte-rendu du conseil municipal, qu'on puisse au moins en rigoler. Surtout qu'ils devaient être mis en ligne, comme ça, on sera ridicules jusqu'à Aix et à Marseille !
Kalliste, "emmerdeur d'opposant" qui a le seul défaut de ne pas être d'accord avec Monsieur Mallet. Non, j'ai un autre gros défaut : je suis 100% d'accord avec ce que vient d'écrire le dresseur de chats Alain Jean.

Alain JEAN 05/07/2014 10:45

Il aurait été souhaitable, que l'oppostion demande aussi l'installation réglementaire des panneaux d'affichage de libre opinion.

Winter is Coming 05/07/2014 09:34

Il faut que l'UPEP réagisse. Il me semble (d'après le document qu'ils nous ont donné), qu'ils sont en désaccord avec les décisions de la mairie. Alors qu'attendent-ils ?
Ils sont en train de perdre toute crédibilité, c'est dommage.
Et au final, les enfants trinquent...

Urticaire 05/07/2014 06:58

@ le meteque
En même temps, l'association de parents d'élèves, ça a l'air de bien lui convenir ! Ils préfèrent organiser des apéros que de s'occuper de l'avenir des enfants et de l'organisation des familles ... Affligeant là encore !
Une rumeur circule selon laquelle leur feuille de chou serait imprimée par la mairie. Ceci explique peut-être cela si c'est vrai. Comment peut-on se faire acheter à ce point ? Du grand Peynier ...

le meteque 05/07/2014 01:35

je viens de lire la feuille de choux de l'upep, à priori Burle pietine aussi les élus des parents d'élèves
a priori ils ont été écartés de toutes les décisions et laissés dans l'ignorance
a l'occase M Gach procurez vous le courrier aux presidents d'asso qui stipule que M Nozzi par son intervention sur les delais de convocation du conseil est responsable du retard des versements des subventions aux asso
affligeant !!!

JLG 05/07/2014 01:45

Intéressant. Je lance un appel aux présidents d'associations pour me faire parvenir ce fameux courrier.

bien cordialement